12 erreurs à éviter lors de votre investissement immobilier locatif

12 erreurs à éviter lors de votre investissement immobilier locatif

Investir dans un bien locatif est un moyen très efficace pour créer une rente financière intéressante. Cette initiative vous permet effectivement de fonder un patrimoine immobilier afin de percevoir des revenus supplémentaires considérables. Toutefois, sachez que ce type d’investissement exige la mise en place et l’application de stratégies spécifiques.

Nombreux sont les investisseurs débutants qui n’arrivent pas à l’aboutissement de leur projet d’investissement locatif. Afin de vous aider à réussir le vôtre, voici 12 erreurs à éviter lors de votre investissement immobilier locatif.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Négliger la préparation du projet

Avant toute chose, il est crucial de se préparer pour garantir un bon rendement de votre bien locatif. Vous devez prévoir toutes les stratégies à appliquer dans le but d’économiser suffisamment tout en assurant une rentabilité élevée.

Dès l’achat du bien à vocation locative, vous êtes tenu d’estimer votre rendement. Dans la préparation de votre projet d’investissement, vous serez également amené à échanger avec des spécialistes en tout genre (agent immobilier, expert-comptable, notaire, banquier, etc.).

Enfin, pour vous lancer en bonne et due forme, vous devez appréhender les connaissances de base du marché immobilier.

Accordez trop d’importance aux avis des autres

Dans le cadre d’un investissement locatif, vous devez accorder moins d’importance aux avis des autres. Les débutants font souvent l’erreur de toujours demander des conseils auprès de leur entourage pour le déroulement de leur opération locative.

Certaines personnes peuvent vous freiner dans votre démarche et vous font perdre le contrôle de votre investissement. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux éviter de se focaliser sur l’avis des autres et vous faire votre propre opinion. Cette initiative vous aide à prendre des décisions rationnelles pour favoriser votre réussite.

Ignorer les fondamentaux

La mise en location d’un bien immobilier doit suivre des étapes consécutives. Dès l’achat du logement à louer, vous devez respecter des critères fondamentaux comme :

  • La localisation ou l’emplacement du bien à acheter
  • Le respect des différents critères de décence
  • La qualité du bien locatif
  • Le type de location à envisager (vide ou meublée)
  • L’attractivité locative de l’immeuble

Après avoir considéré les fondamentaux, vous pouvez vous concentrer sur les critères secondaires comme la valorisation du bien locatif, la prospection de la location, etc.

Payer trop cher

Vous devez garder à l’esprit que votre rendement va également dépendre du prix d’achat de votre bien locatif. Bien que vous fixiez des loyers élevés, vous ne devez pas payer trop cher pour acquérir le bien à louer. Vous devez effectivement penser à l’autofinancement du bien. En outre, sachez que la patience vous permet de trouver de meilleures offres pour garantir un bon retour sur investissement.

Omettre d’évaluer son rendement locatif

Avant d’acquérir un bien pour louer, il est indispensable de calculer votre rendement locatif brut et net. En effet, cette estimation au préalable vous permet de savoir si vous pouvez créer une rente financière importante avec le bien que vous envisagez d’acheter. Calculer votre investissement vous permet également de déduire à l’avance les charges, les revenus perçus, les impôts, etc.

Lire aussi : Investir dans l’immobilier locatif à proximité ou à distance

Courir après la richesse

L’investissement locatif n’est pas la meilleure solution pour devenir riche rapidement. Dès l’achat du bien que vous allez louer, vous serez amené à solliciter des prêts immobiliers auprès de votre banque. Sachez que le remboursement de ces crédits peut durer plusieurs années. D’autant plus que l’autofinancement d’un bien locatif demeure une opération complexe si on ne dispose pas des outils financiers et techniques nécessaires.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Fixer un loyer démesuré

Lorsqu’on loue son bien immobilier, on a tendance à fixer des loyers trop élevés. Beaucoup d’investisseurs placent une somme d’argent conséquente dans les travaux d’améliorations après avoir acquis un bien à vocation locative. Lors de la mise en location, afin d’assurer un bon retour sur investissement, ces derniers n’hésitent pas à appliquer des loyers démesurés.

Par conséquent, ils ont du mal à trouver des locataires. Sachez que la fixation du loyer dépend principalement de l’emplacement de votre bien. Vous devez effectivement prendre en compte le loyer fixé dans la zone où vous avez acheté votre bien locatif.

Négliger les formalités du contrat de bail

Le contrat de bail couvre tous les éléments essentiels de la location. Ainsi, vous ne devez en aucun cas négliger sa rédaction. Sont inclus dans le contrat de bail :

  • Les informations personnelles sur le locataire et le propriétaire bailleur
  • La durée du bail
  • Le montant des revenus locatifs
  • Les clauses de règlement des loyers

Sachez également que le contrat de bail sert de trace écrite en cas de litige entre le locataire et le propriétaire du bien.

Ne pas identifier les mauvais payeurs

Cette erreur est assez fréquente dans le cadre d’une location. En effet, la plupart des investisseurs locatifs restent très patients et compréhensifs avec les mauvais payeurs. En vue de minimiser les risques de loyers impayés, vous devez être ferme dès que l’échéance du paiement arrive à son terme. N’hésitez pas à lancer les démarches légales incluses dans le contrat du bail afin d’éviter les mauvaises habitudes de la part du locataire.

Avoir une vision subjective

Une gestion locative s’assimile à la gestion d’une petite entreprise. Dans ce cas, pour le bien de vos affaires d’entrepreneuriat, vous devez toujours faire preuve d’objectivité. Vous êtes tenu de mettre en place une stratégie de gestion qui vise à développer vos recettes et réduire de manière exponentielle vos charges.

Ignorer les charges d’entretien

L’entretien et la rénovation du bien impactent votre rendement locatif. Pour être plus précis, entamer ces types de travaux permet de maintenir une rentabilité importante sur le long terme. De ce fait, vous ne devez pas lésiner sur les dépenses d’entretien. Afin de constater les travaux indispensables à effectuer, vous devez organiser des états de lieux d’entrée ou de sortie à chaque transition locative. Cette initiative a également pour objectif de conserver l’attractivité de votre bien locatif.

Déléguer la gestion locative

Certains investisseurs pensent que déléguer la gestion locative à une agence immobilière, par exemple, est une solution pour assurer un bon retour sur investissement. En fait, il s’agit d’une erreur pour deux raisons bien distinctes. D’une part, engager des professionnels pour gérer le bien implique le paiement de frais supplémentaires. D’autre part, sachez que gérer soi-même la location de son patrimoine immobilier permet d’avoir plus de contrôle sur son investissement.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *