Comment gérer seul une location immobilière ?

Dans la plupart du temps, les investisseurs ont recours à une agence immobilière pour garantir la gestion locative de leur bien immobilier. Certes, cette initiative a un avantage considérable en matière d’efficacité. Cependant, pour diverses raisons, il est plus judicieux de gérer soi-même une location immobilière. Dans cet article, vous découvrirez pourquoi et comment gérer seul une location immobilière.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Peut-on s’occuper seul de la gestion locative de son bien immobilier ?

Si vous envisagez de gérer seul votre location immobilière, vous devez être méthodique dans le choix des stratégies de location de votre bien immobilier. De prime abord, il est plus facile de gérer la location si votre bien se situe à proximité de votre résidence.

En outre, les avantages de cette approche vous serviront de motivation pour s’occuper seul de votre gestion locative. Cependant, vous devez porter une attention sur vos limites.

L’intérêt de gérer seul sa location immobilière

Tout d’abord, sachez qu’en gérant seul votre location immobilière, vous avez la possibilité d’économiser une somme significative sur les frais de gestion. En effet, vous devez savoir que cette charge se représente entre 6 % et 8 % de votre budget locatif si vous faites appel à une agence immobilière.

Ensuite, s’occuper seul de la gestion de son bien locatif favorise la relation avec votre ou vos locataires. Vous êtes à même de déterminer les véritables soucis de votre locataire. En outre, vous pouvez choisir les artisans pour les éventuels travaux et réparations du logement.

Des limites à prendre en considération

Bien que la gestion définitive de votre location procure des avantages significatifs, vous êtes tenu de prendre en compte les limites à gérer seul son bien locatif. Premièrement, vous serez amené à vous informer du cadre législatif qui régit la location dans votre commune. En second lieu, sachez que la gestion locative requiert énormément de temps.

Comment trouver un locataire potentiel ?

Afin de réussir à gérer seul, et en bonne et due forme une location immobilière, vous êtes tenu de suivre des étapes méthodiques dans le but de trouver un locataire. Cette phase est indispensable puisque votre investissement dépend de son accomplissement. D’une manière générale, pour investir dans la location de votre bien immobilier, vous êtes tenu de :

  • Préparer le bien en question
  • Réaliser les démarches à suivre pour mettre en location votre patrimoine immobilier

La préparation du bien locatif

La première question à se poser quand on souhaite se lancer dans la mise en location de son bien c’est : le logement est-il louable ? Avant de mettre votre patrimoine immobilier en location, vous devez déterminer si ce dernier répond aux critères de décence.

Outre les équipements de vie essentiels, vous serez amené à répondre aux conditions requises sur la surface habitable et la hauteur sous-plafond.

Location immobilière : annonce, visite et choix du locataire

Si votre bien locatif se conforme aux conditions de location, vous pouvez poursuivre votre investissement en réalisant les étapes ci-dessous :

  • Les diagnostics immobiliers pour se conformer aux normes en vigueur
  • La fixation du loyer qui doit se référer au prix du marché
  • La souscription à une assurance loyers impayés ou une GLI
  • La publication et la diffusion de votre annonce de location
  • La réalisation des premières visites du logement
  • La sélection du locataire qui répond au mieux à vos exigences

Comment procéder à la mise en location de votre bien ?

Une fois que vous avez choisi votre locataire, vous êtes tenu de procéder à la gestion de la mise en location. Cette démarche se divise en 4 grandes étapes, à savoir :

  • La rédaction du contrat de bail
  • Le paiement du dépôt de garantie
  • La réalisation de l’état des lieux d’entrée
  • La ratification par signature du contrat de location

En quoi consiste la gestion courante de la location ?

Les procédures les plus complexes, lorsqu’on gère seul la location de son bien immobilier, concernent la gestion courante. En effet, vous ne devez rien laisser au hasard et mettre en place une stratégie adaptée en toute circonstance. De plus, vous devez savoir que la gestion locative se divise en plusieurs sous-catégories auxquelles vous devez porter une attention particulière.

Lire aussi : Différencier les dégradations de la vétusté

L’appel au loyer et quittance de loyer

Chaque mois, vous serez amené à réaliser un appel au loyer en vue de prévoir les impayés ou les retards de paiement. Cette étape est facultative, mais elle est fortement recommandée lorsqu’on gère seul sa location immobilière. Vous êtes également tenu de délivrer au locataire une quittance de loyer après chaque versement.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Gestion de votre budget locatif

Sachez qu’un investissement locatif génère des dépenses et des revenus à considérer. De ce fait, vous êtes tenu de gérer votre budget pour contrôler le rendement de votre location. D’une manière générale, 20 % des revenus locatifs doivent permettre de couvrir la totalité de vos charges.

Gestion des retards de paiement

Pour éviter les loyers impayés, vous êtes tenu de souscrire à une assurance GLI (garantie loyers impayés). Vous avez également la possibilité de choisir des locataires couverts par une garantie publique à l’instar de Visale ou Loca-Pass. En cas de conflit, au titre de propriétaire bailleur, vous avez le droit d’expulser le locataire.

Gestion des imprévus

Vous devez savoir que l’investissement locatif n’est pas exempt d’imprévus qu’il convient de gérer intelligemment. En qualité de bailleur, vous êtes tenu de régler les soucis des locataires et de répondre à leurs demandes vitales. Ainsi, si vous envisagez de gérer seul la location, vous devez prévoir vos stratégies de gestion en amont.

Gestion des dépenses

En ce qui concerne la régularisation des dépenses locatives, vous êtes tenu de gérer les charges récupérables et les charges non récupérables. Pour ce faire, vous avez la possibilité d’utiliser des outils de gestion en ligne. Prenez en compte que les charges récupérables doivent toujours figurer sur la quittance de loyer.

Gestion des vacances locatives

Enfin, vous serez amené à gérer les vacances locatives. Dans le but d’éviter une location vacante qui engendre des pertes financières considérables, vous ainsi que votre locataire devez respecter les préavis de location. Ces dernières dépendent principalement du type de location (meublée ou nue).

Que faire lors du départ du locataire ?

Lorsque le bail arrive à échéance ou le locataire effectue une résiliation anticipée, vous devez réaliser les deux étapes suivantes :

  • L’état des lieux de sortie : cette étape consiste à comparer l’état du logement avant et à la fin du bail pour déterminer la présence des dégradations locatives ou de la vétusté du bien locatif.
  • La restitution du dépôt de garantie : à la fin du bail, le propriétaire doit restituer le dépôt de garantie versé par le locataire à la signature du bail. Cette somme représente deux de loyer. En cas de dégradation du logement, sachez que le bailleur peut retirer les réparations du dépôt de garantie. 

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *