credit immobilier expatrie

Obtenir un prêt immobilier quand on est expatrié

Crédit immobilier expatrié; Obtenir un prêt immobilier en France lorsqu’on est expatrié s’avère très difficile. En effet, les banques ne priorisent pas l’étude de votre demande vu la distance. Toutefois, solliciter un crédit immobilier expatrié reste faisable s’il s’agit notamment d’un investissement locatif. Découvrez au long de cet article l’intérêt de demander un prêt en France et les étapes qu’il convient de suivre pour bénéficier de ses apports.

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Pourquoi emprunter en France ?

Si vous souhaitez doper ou booster votre rentabilité dans la réalisation d’un placement locatif, nous vous recommandons d’emprunter en France. Les taux fixes et historiquement bas représentent effectivement deux leviers indispensables dans l’aboutissement de votre projet d’investissement immobilier.

1.   Les taux fixes

La proposition d’un taux fixe vous donne la possibilité de mieux gérer votre budget dans un investissement locatif. En France, vous pouvez solliciter un crédit à taux variable ou fixe. En optant pour ce dernier, vous pouvez bénéficier d’une mensualité fixe, ce qui facilite largement votre organisation financière.

2.   Taux d’emprunt bas

Sachez que la France propose le second taux d’emprunt le plus bas en Europe en matière de crédit immobilier. En effet, le pays vous offre un emprunt de 1,56 % contre 1,09 % au Danemark et 1,83 % en Allemagne.

Les taux d’emprunt reposent principalement sur leur durée (10 à 30 ans). Cependant, depuis plusieurs années, la France maintient les taux les plus bas. Ceci est dû au fait que le taux principal de la BCE et de l’OAT sont considérablement faibles. Une faiblesse qui permet aux investisseurs immobiliers d’accroître leur rentabilité sur un bien locatif en profitant d’un effet de levier élevé et au moindre apport.

Les étapes pour obtenir un crédit quand on est expatrié

Votre qualité d’expatrié constitue un obstacle conséquent pour une demande de crédit immobilier. Pour des raisons de garanties, la plupart des banques se verront refuser votre dossier.

En outre, vous serez soumis à des taux d’intérêt plus élevés par rapport au résident français. Ce dernier peut varier entre 0,20 et 0,50 %. Vous pouvez négocier les taux en faisant appel à un courtier. Toutefois, il vous sera difficile d’obtenir un emprunt sur une durée de plus de 20 ans.

Pour obtenir un prêt immobilier d’expatrié, vous devez suivre les étapes ci-après :

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

1.   Etes vous éligible à un prêt immobilier expatrié ?

Pour être éligible à un crédit immobilier expatrié, vous devez remplir les 3 préalables suivants. Tout d’abord, vous devez résider dans un pays avec une situation politique stable (Union européenne, Canada, Australie, USA, etc.). Ensuite, vous devez avoir une situation professionnelle stable et enfin, vous devez posséder un taux d’endettement qui s’élève à 33 %.

2.   Trouver une banque

Une fois les prérequis remplis, vous devez trouver une banque qui accepte de vous accorder un crédit immobilier expatrié. La banque prend uniquement en compte votre résidence fiscale. Que ce soit une banque de proximité ou en ligne, cette dernière n’accorde un prêt qu’aux résidents fiscaux.

Avant de vous autoriser un crédit, la banque peut solliciter l’ouverture d’un livret d’épargne, un nantissement, un compte courant ou encore une assurance. Elle peut également demander un aller-retour dans le pays pour réaliser une rencontre.

3.   Fournir les justificatifs

La troisième étape consiste à renseigner les pièces justificatives pour valider votre demande de crédit immobilier d’expatrié. Pour ce faire, vous devez fournir :

  • Un justificatif de domicile
  • Une pièce d’identité
  • Un contrat de travail
  • Des avis d’imposition récents
  • Trois derniers relevés de compte
  • Des bulletins de salaire récents

4.   Mettre en place le financement

Pour la mise en place du financement de votre investissement immobilier, vous devez prendre en considération les deux obligations ci-dessous :

Lire aussi : Quel montage financier pour un investissement locatif saisonnier ?

Les garanties d’un crédit expatrié

Vous avez l’obligation de fournir 2 types de garanties de crédit expatrié à savoir : une garantie de sûreté et une assurance de prêt. Ces cautions permettent de prévenir les risques d’invalidité ou de décès qui peuvent empêcher le remboursement de votre crédit expatrié.

L’assurance de crédit expatrié vous permet de souscrire à un contrat individuel et sur mesure auprès de la banque. Cette initiative assure également votre éligibilité au prêt immobilier.

La sûreté quant à elle, permet à la banque de se prémunir d’un cas de défaillance dans la restitution du crédit. Il peut s’agir d’une sûreté réelle (hypothèque) ou personnelle (cautionnement). Les banques privilégient la sûreté réelle qui constitue un gage concret.

L’apport personnel

Pour un prêt immobilier d’expatrié, les banques imposent un apport personnel à hauteur de 20 à 30 % du prix de vente du patrimoine. Ce taux est deux ou trois fois plus élevé que pour un prêt d’un résident français vu les risques potentiels sur le remboursement du crédit. D’une manière générale, l’apport personnel d’un crédit immobilier permet de couvrir les charges supplémentaires comme les frais bancaires, notariés ou encore les frais de garantie.

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.