Mon prêt a été refusé : que dois-je faire ?

D’une manière générale, la banque refuse votre prêt immobilier lorsqu’elle constate l’incapacité de l’emprunteur à rembourser son crédit. Pour déterminer les différents risques de non-remboursement d’un prêt immobilier, vous devez prendre en compte plusieurs motifs qui concernent votre situation personnelle et/ou professionnelle. Si vous vous dites : mon prêt a été refusé, que dois-je faire ? Vous trouverez les meilleures solutions dans cet article.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Quels sont les facteurs d’éligibilité à un crédit immobilier ?

Pour obtenir un prêt immobilier auprès de la banque, vous devez remplir certaines conditions. Sachez qu’il existe certains profils qui disposent de moins de chance d’obtenir un crédit immobilier par rapport aux autres. En effet, vos chances d’obtenir un prêt seront réduites si :

  • Vous êtes âgé de moins de 30 ans
  • Vous êtes célibataire ou si vous habitez seul
  • Vous êtes locataire de votre résidence principale

L’éligibilité à un prêt immobilier requiert des critères spécifiques relatifs à votre :

  • Revenus
  • Réserve financière ou reste à vivre
  • Apport personnel
  •  Âge
  • Taux d’endettement
  • Situation financière

Pourquoi la banque a refusé votre prêt immobilier ?

De prime abord, la banque se voit refuser votre crédit immobilier si vous ne remplissez pas les critères d’éligibilité susmentionnés. De plus, sachez que vous n’obtiendrez pas non plus de crédit si les conditions requises par votre banque présentent des vices. Découvrez les différents motifs qui peuvent pousser votre banque à un refus de prêt immobilier.  

L’assurance emprunteur

Avant d’accorder un crédit immobilier, la banque est en mesure d’examiner votre état de santé et de solliciter dans la plupart des cas, la souscription à une assurance. Bien que la convention Areas facilite l’accès au prêt immobilier des profils à risque, sachez que la banque ne peut pas accorder un crédit si le coût de l’assurance emprunteur excède le taux d’usure. Pour déterminer cette limite, cette dernière se réfère au taux annuel effectif global ou TAEG.

Un apport personnel trop faible

Pour octroyer un prêt immobilier, la plupart des banques fixent un apport personnel de 10 à 20 % du prix d’achat du bien. En principe, ce montant va permettre de couvrir certaines charges comme les frais de dossier, de notaire ou encore l’assurance emprunteur.

Un taux d’endettement trop important

La banque refusera de vous octroyer un crédit immobilier si votre taux d’endettement excède 33 % de vos revenus. Sachez que certaines banques autorisent un prêt pour un taux d’endettement de 35 % et dans de très rares cas, ce dernier peut s’élever à 37 %. Pour obtenir un prêt, vous devez d’abord calculer votre taux d’endettement et pensez à solder vos crédits en cours pour obtenir plus de chance.

Une situation professionnelle instable

La stabilité professionnelle est une des conditions primordiales d’accès au crédit immobilier. En effet, il est facile pour l’emprunteur d’obtenir un prêt en disposant d’un poste en CDI. Si vous êtes entrepreneur ou travailleur en CDD, vous êtes tenu de fournir un justificatif de stabilité financière d’au moins 2 ans.

Une mauvaise gestion de compte

Pour obtenir un prêt immobilier, vous serez amené à fournir auprès de votre banque, les extraits de vos comptes sur une durée de 3 mois. Ces documents permettront à votre banque d’évaluer votre tenue de compte. Les découverts ainsi que les incidents risquent de faire obstruction à votre demande de prêt.

Une situation de surendettement

Aucune banque ne vous accordera un crédit immobilier si vous êtes en situation de surendettement. En effet, lors du traitement de votre dossier, l’établissement prêteur, notamment la banque peut vérifier si vous êtes inscrit sur le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Si tel est le cas, vous n’aurez aucune chance d’obtenir un prêt immobilier.

Un taux d’usure faible

Vous devez savoir que la banque encadre le taux immobilier en vue de protéger les emprunteurs. En effet, cet organisme financier fixe un taux d’usure pour accorder ou non un prêt immobilier. Sachez que le taux d’usure correspond à la somme maximale que la banque propose pour financier des particuliers.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Que faire après un refus de crédit immobilier ?

Si la banque vous refuse un prêt, il n’y a aucune raison de paniquer puisque vous avez la possibilité de rebondir en adoptant des stratégies minutieusement. Il existe effectivement plusieurs moyens de demander à nouveau un crédit immobilier après un refus. Cependant, si la banque persiste à rejeter votre dossier, vous devez tout simplement changer d’établissement prêteur.

Revoir votre dossier de demande de crédit

La première chose à faire si la banque ne vous accorde pas un prêt immobilier est de revoir votre dossier de demande. Vous devez savoir que les organismes financiers scrutent votre dossier à la loupe pour minimiser les risques de non-remboursement. De ce fait, le refus peut provenir d’un dossier incomplet, des informations erronées ou des conditions non remplies.

Réviser votre budget

En second lieu, vous avez la possibilité de revoir votre budget à la baisse. Pour ce faire, vous êtes tenu de renégocier le prix d’achat du bien à acquérir. Vous pouvez alléger les charges sur les travaux de rénovation en vous focalisant sur les interventions essentielles à l’habitabilité du logement.

Valoriser le bien immobilier à acquérir

La valorisation du bien que vous envisagez d’acheter peut également renforcer votre demande de prêt immobilier. Votre objectif sera de convaincre votre banque des potentiels de votre patrimoine immobilier. Ainsi, vous êtes tenu de prouver que le bien en question peut financer le remboursement du prêt en plus de votre apport personnel.

Recourir au service d’un courtier immobilier

Lire aussi : 7 points essentiels à vérifier avant d’acheter un appartement

Si vous souhaitez établir un dossier solide pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous recommandons de faire appel à un courtier immobilier. Ce dernier s’occupera intégralement de l’élaboration de votre demande de prêt. Il vous propose également un service d’accompagnement de qualité dans le but de mettre en avant la valeur de votre bien et de favoriser son autofinancement.

Établir une durée et une somme de prêt compatibles avec vos revenus

Afin d’obtenir un prêt immobilier, vous devez garantir un équilibre budgétaire. Pour cela, vous avez la possibilité de solliciter des prêts aidés à l’instar du prêt à l’accession sociale ou du prêt à taux zéro. Ces aides financières vous permettent effectivement de réduire la somme à emprunter auprès de votre banque et rallonger, par conséquent, la durée du versement des mensualités.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *