S’associer entre marchands de biens, comment se protéger ?

S’associer entre marchands de biens, comment se protéger ?

Pour un marchand de biens, l’association est une stratégie efficiente en vue de maximiser les profits et de faciliter les procédures d’achat/revente immobilières. S’associer entre marchands de biens, comment se protéger ?

Cette question est assez délicate et requiert une attention de votre part. Afin de garantir la rentabilité de l’achat/revente au sein d’une association de marchand de biens, vous êtes tenu de considérer certains éléments indispensables.

Tout d’abord, il convient de prendre en compte les avantages et les inconvénients de monter une association de marchand de biens. Par la suite, vous devez choisir le statut juridique adapté pour tirer profit de votre association.

Pour vous faciliter la tâche, nous allons vous présenter le meilleur système de protection lorsqu’on envisage de s’associer entre marchands de biens.  

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Avantages et Inconvénients

Est-ce que l’association est obligatoire pour maximiser vos bénéfices en tant que marchand de biens ? La réponse est non. En effet, vous devez privilégier cette solution en fonction de vos besoins et vos attentes. Une association entre marchands de biens procure des avantages significatifs. Cependant, vous devez entrer dans votre ligne de compte certains inconvénients.

L’association facilite le lancement de votre activité

Dans le cas où vous ne disposez pas d’un capital suffisant pour démarrer votre activité de marchand de biens, l’association devient une approche minutieuse. Comme on a tendance à le dire : « l’union fait la force ». En vous associant à d’autres marchands de biens, vous pouvez regrouper vos ressources (compétences et capacités financières) pour faciliter le lancement de votre activité.

L’association permet d’accélérer vos activités du marchand de biens

Que vous débutez ou que vous ayez de l’expérience dans le domaine de l’achat/revente immobilier, sachez que le réseautage est un moyen judicieux de réussir votre investissement. L’objectif du marchand de biens est de s’enrichir rapidement et de manière efficace. Pour ce faire, nous vous suggérons de vous entourer de professionnels.

Rejoindre un réseau de marchand de biens vous permet également d’étendre vos activités, de viser plus haut afin de majorer vos gains. En outre, vous aurez plus de chance d’acquérir des biens plus importants pour accélérer votre activité.

Évitez les contraintes d’auto-entrepreneur

Si vous investissez dans une opération immobilière d’achat/revente en qualité d’auto-entrepreneur, vos possibilités seront limitées. En effet, le régime juridique des entreprises individuelles limite votre chiffre d’affaires aux alentours de 170 000 €. Ainsi, privilégier l’association devient une solution indispensable pour accroître vos gains.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Les contraintes de formalités pour monter une association

Le principal inconvénient de l’association entre marchands de biens concerne les procédures de constitution. Le montage d’une association de marchand de biens vous amène effectivement à prendre en considération divers facteurs essentiels, à savoir :

  • Le statut juridique
  • Les coûts de la constitution
  • Les formalités administratives et opérationnelles
  •  La comptabilité de la société aux activités réglementées

Qu’en est-il des SCI ?

La SCI ou société civile immobilière est également à exclure lorsque vous favorisez une association entre marchands de biens. En effet, ce type de société ne peut exercer une activité commerciale. Cependant, sachez qu’un marchand de biens peut tout à fait investir dans des parts de SCI. Évitez de tomber dans le piège de créer une SCI pour réaliser des opérations d’achat/revente.

Monter une association de marchand de biens

Il n’existe pas de formule légale qui vous permet de vous protéger dans une association de marchand de biens. Mis à part la souscrire à la responsabilité civile professionnelle. En effet, cette garantie vous permet de couvrir les coûts des travaux de réparations ou de réhabilitation du bien en question. Sachez cependant que la souscription à cette assurance n’est pas obligatoire pour les métiers non réglementés.

Pour monter efficacement une association de marchand de biens et garantir votre protection, vous devez considérer les procédures ci-après :

1.   Bien choisir vos associés

Avant de monter votre association de marchand de biens, il convient de trier les associés pour garantir votre protection. Si vous négligez le choix des associés dans une société de marchand de biens, vous risquez de perdre de l’argent.

En effet, dans une opération d’achat/revente, vous devez assurer la gestion des affaires (prospection, négociation et commercialisation du bien). Pour ce faire, vous devez vous associer avec des personnes expérimentées, professionnelles et de confiance.

2.   Rédiger un contrat de partenariat

Un contrat de partenariat permet à chaque partie de générer des avantages personnels en plein droit. Sachez qu’un contrat est un accord volontaire entre les associés qui visent à concevoir des obligations juridiques.

Ce document n’est en aucun cas obligatoire. Cependant, il est préconisé pour garantir la protection de chaque partie au sein de l’association. La rédaction d’un contrat de partenariat ne sollicite pas une formalité spécifique. Cela signifie que vous avez la liberté d’inscrire les clauses que vous voulez.

Lire aussi : Comment fixer le bon montant du loyer ?

3.   Favoriser la constitution d’une SEP

Une société en participation ou une SEP se distingue du lot par sa flexibilité et son fonctionnement. Ce type d’association ne dispose pas d’immatriculation dans le RCS.

Son montage requiert au minimum deux associés qui peuvent être une personne physique ou une entité morale. Les associés ont la liberté de confier la direction de l’entreprise à plusieurs gérants qui engageront leur responsabilité dans le déroulement des opérations.

4.   Monter une société commerciale

Enfin, la meilleure solution pour vous protéger est de monter une société commerciale. Vous êtes amené à choisir minutieusement le statut juridique de votre société. Vous pouvez dans ce cas choisir entre :

  • Une SAS dont les associés ont la liberté d’adapter un cadre juridique flexible au profit de l’entité. Pour garantir votre protection, vous profitez d’un régime social favorisé au titre d’assimilé-salarié.

Une SARL où les associés sont tenus de respecter une réglementation stricte qui peut engager leur responsabilité. En contrepartie, vous bénéficiez d’une couverture sociale plus importante.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *