On fait le point sur les passoires thermiques

On fait le point sur les passoires thermiques

La performance énergétique du bien est un des éléments à prendre en considération pour réussir votre investissement locatif. En outre, il s’agit d’un des critères de décence d’un logement. Investir dans un logement perçu comme une passoire thermique peut être avantageux au niveau du prix d’acquisition. Toutefois, vous devez prendre en compte les travaux de rénovation qu’il convient de réaliser afin de louer ce type de bien immobilier. Que faut-il savoir sur ce sujet ? On fait le point sur les passoires thermiques dans cette rubrique.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Une passoire thermique : c’est quoi exactement ?

Votre logement locatif est qualifié de passoire thermique ou passoire énergétique lorsque les ponts thermiques sont trop importants. En d’autres termes, le logement est considéré comme énergivore, c’est-à-dire qu’il consomme de l’énergie de manière abusive.

À partir d’un diagnostic de performance énergétique, les spécialistes ont classé les habitations qui requièrent plus de 300 kWh/m2/an d’énergie comme des passoires thermiques. On peut déduire que les biens anciens sont majoritairement considérés comme énergivores.

Sachez qu’une passoire thermique engendre des répercussions d’envergure sur votre investissement. Elle impacte également la qualité de vie de vos locataires. En outre, vous devez prendre en considération que la surconsommation énergétique de votre bien immobilier, due à la déperdition thermique, a un impact d’envergure sur l’environnement. En effet, une mauvaise isolation thermique du logement favorise l’émission de gaz à effet de serre.

Quels sont les signes d’une passoire thermique ?

Pour reconnaître que votre logement est une passoire thermique, vous devez porter une attention particulière sur les facteurs à considérer, à savoir :

  • La facture d’énergie
  • Le confort dans le logement
  • L’humidité 
  • Le bilan du DPE ou diagnostic de performance énergétique

Les factures d’énergie exorbitantes

En principe, la facture en énergie doit être inférieure à 8 % des revenus du ménage. Si le montant qui figure sur votre facture mensuelle excède ce seuil, sachez que votre logement est une passoire énergétique.

D’une manière générale, la déperdition thermique est due à une mauvaise isolation au niveau des murs et du toit. Cette dernière alourdit considérablement votre facture d’énergie, notamment en hiver.

L’inconfort à l’intérieur du logement

Dans une habitation, il est primordial de maintenir une température homogène à travers les pièces afin de concevoir une atmosphère conviviale. En tenant en compte que le confort est un des principaux critères de décence, il va de soi qu’en qualité de propriétaire, vous en fait une priorité.

On a tendance à abuser du chauffage en vue de pallier la mauvaise isolation du bien locatif. Or, cette initiative ne suffit pas à combler la surface habitable, ce qui cause souvent le mécontentement des locataires.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Un DPE insatisfaisant

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE permet de classifier votre logement en fonction de sa consommation énergétique annuelle. Cette évaluation permet également d’estimer l’émission de gaz carbonique de votre patrimoine immobilier.

Votre logement peut être classifié de la catégorie A à la catégorie G. Sont classés dans la catégorie A et B, les logements à basse consommation qui ne consomment pas plus de 180 kWh/m2/an.

Un logement de catégorie F consomme en moyenne entre 331 et 420 kWh/m2/an. En ce qui concerne la catégorie G, elle regroupe une consommation supérieure à 421 kWh/m2/an. Sachez que le DPE classifie les catégories F et G comme des passoires thermiques.

L’humidité du logement 

L’humidité témoigne d’un déficit d’isolation thermique de votre logement. Ainsi, vous pouvez la considérer comme un facteur de classement de votre bien immobilier parmi les passoires thermiques. L’humidité à l’intérieur de l’habitation se manifeste par la présence :

  • D’auréoles sur les plafonds ou les murs (des taches de couleur marron)
  • De condensation sur les vitres
  • Des façades intérieures systématiquement humides au toucher
  • De décollement des papiers peints ou l’écaillement de la peinture sur les murs

Comment lutter contre les passoires thermiques ?

Afin de lutter contre les passoires thermiques, vous êtes tenu d’effectuer des travaux de rénovation pour garantir une isolation thermique optimale. Mais avant, vous devez organiser un audit énergétique. En outre, il est fortement recommandé d’installer un chauffage efficace et économique. Pour mener à bien ces différentes opérations, nous vous recommandons de recourir au service d’un professionnel reconnu garant de l’environnement.

Lire aussi : Tout savoir sur l’achat revente immobilier

Réaliser un bilan énergétique

Un bilan énergétique ou un bilan thermique est l’unique solution pour évaluer les performances de votre bien immobilier. Ce dernier a pour but de savoir si le logement est une passoire thermique. En effet, un bilan de diagnostic thermique vous permet de connaître l’étiquette énergétique ainsi que l’étiquette climat du logement.

L’étiquette énergétique indique votre consommation énergétique moyenne. L’étiquette climat quant à elle se porte principalement sur le taux de gaz carbonique émis. Outre ces indications, l’audit énergétique vous indique les travaux nécessaires pour optimiser l’isolation thermique de votre bien immobilier.

Améliorer l’isolation thermique du logement

De prime abord, vous devez savoir que les pertes thermiques sont dues à une mauvaise isolation. En effet, il convient de prendre en compte que :

  • 30 % des déperditions thermiques proviennent de la toiture
  • La mauvaise isolation des murs engendre une perte thermique de 20 %
  • Une bonne isolation des fenêtres permet de réduire la perte de chaleur à 15 %
  • Le sol cause des déperditions thermiques avec un taux moyen de 10 %

Installer un système de chauffage performant

Pour éviter la passoire thermique, il est fortement recommandé d’installer un chauffage performant. Vous devez vous débarrasser des chauffages traditionnels et polluants. En effet, pour garantir une performance énergétique positive, vous pouvez opter pour une pompe à chaleur, une chaudière à granulés ou encore un système de chauffage solaire.

Comment financer les travaux de rénovation d’une passoire thermique ?

Pour louer votre bien dans le respect des normes, vous êtes tenu d’effectuer des travaux de rénovation énergétique. La plupart des propriétaires bailleurs optent pour une location à court terme afin d’éviter les travaux difficiles à réaliser.

En effet, l’isolation des combles et de la toiture, l’achat des fenêtres à double vitrage, l’isolation des murs et des planchers bas peuvent coûter des masses. Cependant, une location de vacance a un impact d’envergure sur la rentabilité de votre bien locatif.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *