sci et marchand de bien

S.C.I et marchand de bien

Devenir marchand de biens et SCI serait-il plus bénéfique ? Diversifier vos placements immobiliers est une solution pour augmenter vos chances d’obtenir un bon retour sur investissement. Cette stratégie peut accroître vos rendements en tant que particulier. Toutefois, vous devez considérer certains freins si vous exercez en tant que S.C.I et marchand de bien.

Pour répondre à la première question, il convient de prendre en compte la notion de SCI et celle de marchand de biens. En outre, vous devez considérer les conséquences d’exercer en qualité de marchand de bien au sein d’une SCI. Ces éléments sont essentiels en vue de déterminer la compatibilité entre ces deux statuts.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

C’est quoi une SCI ?

Une société civile immobilière (SCI) est un organisme patrimonial dont le dessein consiste à détenir un patrimoine immobilier et garantir sa transmission. Afin de créer une SCI, vous devez composer au moins deux associés. Ces derniers seront tenus d’effectuer une assemblée générale une fois chaque année. En fonction de la gestion des biens immobiliers acquis, vous avez la possibilité de créer les catégories de SCI suivantes :

  • La SCI traditionnelle : ce type de société achète un bien pour louer par la suite.
  • La SCI attribution : les associés partagent le bien en plusieurs parts précises.
  • La SCI de jouissance à temps partagé : l’utilisation du bien est partagée entre les associés.
  • La SCI familiale : les membres d’une famille disposent du statut d’associé au sein de la société.
  • La SCI construction-vente : la personne morale achète un terrain prêt à bâtir, construit un patrimoine immobilier et le revend.

La création d’une société civile immobilière reste la meilleure solution pour simplifier l’organisation et la gestion d’un patrimoine immobilier. Le fait de réaliser les opérations à plusieurs permet effectivement d’accroître les bénéfices en augmentant le pouvoir financier des associés.

C’est quoi un marchand de biens ?

Un marchand de biens est un investisseur immobilier qui achète, rénove et revend un bien immobilier. Contrairement à un agent immobilier, le marchand de biens possède le statut de propriétaire du patrimoine qu’il crée.

Dans cette opération, le marchand de biens vise à bénéficier d’une plus-value en augmentant la valeur marchande du bien. Ainsi, ce dernier peut investir dans le neuf ou dans l’ancien. Pour un bien neuf, il doit réaliser des travaux d’amélioration qui suscite des autorisations spécifiques alors que l’investissement ancien requiert uniquement des travaux de rénovation pour rendre le bien habitable.

Lire aussi : L’importance de la vision pour un marchand de biens

Afin d’exercer en tant que marchand de biens, vous devez posséder un capital suffisant pour acquérir votre premier bien. Cependant, vous avez la possibilité de demander un crédit immobilier. En outre, nous vous recommandons de vous former auprès d’un professionnel pour comprendre et maîtriser les connaissances du marché immobilier. Enfin, sur le plan juridique, vous serez amené à choisir votre statut de société (SARL, EURL, SAS, etc.).

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Marchand de biens en SCI ?

En vous référant sur les définitions des deux statuts de professionnels immobiliers, vous pouvez déduire qu’exercer en tant que marchand de biens et SCI est impossible. En effet, la société civile immobilière a une vocation patrimoniale tandis que le marchand de biens se spécialise dans le commerce immobilier.

Cependant, sachez qu’un marchand de biens peut investir sur les parts d’une SCI. Selon les études de compatibilité réalisées sur la possibilité d’une SCI à effectuer des opérations commerciales, cette dernière doit mettre en œuvre une requalification en marchand de biens. Pour ce faire, la SCI doit répondre à deux conditions, à savoir :

  • L’habitude à la vente immobilière : vous devez considérer le nombre de ventes effectuées, leur rythme et leur dimension.
  • La condition spéculative : une SCI vise à augmenter leurs profits (les parts d’actions) dans la vente d’un bien immobilier. Auprès de l’administration fiscale, le rythme de vente et la somme des profits sont des indices de spéculation considérables.

Perte d’avantage du marchand de biens

Si vous tenez tout de même à effectuer des opérations d’achat-revente en tant que SCI, vous ne pourrez point bénéficier des mêmes avantages qu’un marchand de biens. De prime abord, vous ne pouvez pas tirer profit de la réduction sur les frais de notaire. Cette perte d’avantage a un impact d’envergure sur les charges financières qui vous incombent dans la réalisation des opérations.

Outre les charges notariales, vous ne pouvez également déduire certains frais de votre apport imposable. En effet, vous devez savoir que certaines dépenses ne peuvent être déduites dans le cadre d’une stratégie patrimoniale.

Conférence : Remplacer Jusqu’à Un Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *