dans-quel-type-de-copropriete-investir

Dans quel type de copropriété vous pourriez investir ?

La plupart des investisseurs locatifs négligent ou ne connaissent pas l’impact de la copropriété sur la rentabilité de la location. Pourtant, cette approche prodigue des avantages significatifs sur la conception d’une rente financière grâce à une bonne gestion locative.

Si vous souhaitez garantir un bon retour sur votre placement immobilier, nous vous recommandons de prendre en compte les apports que la copropriété peut vous apporter. Dans quel type de copropriété investir ? Les solutions à cette question sont les clés d’un investissement réussi. Découvrez-les au fil de cet article.

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

C’est quoi une copropriété ?

La notion de copropriété peut s’étendre sur l’occupation d’un immeuble entier par plusieurs personnes physiques ou morales. Dans cette optique, un droit de propriété existe entre les copropriétaires. La loi 65-557 du 10 juillet 1965 régit la part privative de chaque occupant des lots ainsi que les parties communes.

Trois principaux acteurs interdépendants assurent la gestion d’une copropriété. Parmi ces acteurs, on compte :

  • Le syndicat des copropriétaires
  • Le syndic
  • Le conseil syndical

Vous pouvez également distinguer 2 types de copropriété, à savoir :

  • La copropriété verticale dans laquelle les lots sont tranchés suivant la hauteur de l’immeuble.
  • La copropriété horizontale ou pavillonnaire dont les lots sont divisés en logement individuel sur le même terrain.

Les avantages d’un placement en copropriété

L’investissement immobilier dans une copropriété procure des avantages significatifs sur :

  • L’entretien des parts communes de la bâtisse
  • La réduction des charges sur les travaux
  • La valorisation de l’immeuble pour une revente
  • L’assurance de copropriété

Lire aussi : Faut-il souscrire une assurance loyer impayée (GLI) ?

La part des propriétaires dans une copropriété

Pour que la copropriété puisse favoriser l’instauration d’un environnement de vie décent et sain, au moins un tiers des possesseurs du bien doit y résider. Le reste de l’immeuble peut être occupé par des locataires ou loué en tant que résidence secondaire.  

La gestion des ordures ménagères

Qui s’occupe de la gestion des ordures ménagères dans une copropriété ? À défaut d’information, cette question accroît délibérément les risques de conflits entre les copropriétaires. En effet, sachez que si un possesseur légal du bien occupe l’immeuble, cette tâche lui incombe d’office.

En option, le syndic peut engager un organisme spécifique pour prendre en charge les sorties des poubelles. Ce dernier s’occupe ainsi de la rémunération de l’entreprise qu’il engage pour cette tâche.

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Syndic professionnel ou bénévole ?

Le choix du mandataire qui doit gérer la copropriété va dépendre principalement des moyens pécuniaires des copropriétaires. En effet, engager un syndic professionnel requiert des frais supplémentaires. Cependant, choisir un syndic bénévole favorise un placement réel du mandataire, ce qui peut ternir l’organisation de la copropriété.

L’investissement du syndic de copropriété

Quel que soit le statut du syndic, les copropriétaires doivent veiller à mettre en place un bilan d’investissement du syndic. Bien que le recours au service d’un syndic bénévole puisse causer des flottements ou encore des retards, ce dernier doit disposer d’un suivi pour mieux gérer la copropriété.

Les charges communes

La récupération des charges communes est souvent très délicate, vu que vous ne pouvez pas exercer un contrôle complet. Le recouvrement des charges sur un chauffage au gaz rattaché à une chaudière commune peut par exemple engendrer des troubles au sein de la copropriété. Afin d’éviter ce genre de problème, vous devez privilégier l’information auprès des copropriétaires avant l’occupation de l’immeuble.

La somme des charges en copropriété

Afin d’obtenir un bon retour sur investissement dans une copropriété, vous devez prendre en compte les charges non récupérables. C’est pour cette raison que nous vous recommandons d’opter pour des moyennes ou petites copropriétés et exclure celles qui sollicitent des dépenses supplémentaires en équipements (ascenseur, gardien, etc.).

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.