Rester Locataire et Investir dans l’Immobilier

Rester Locataire et Investir dans l’Immobilier

Le secteur de la pierre a le vent en poupe. Les investisseurs locatifs profitent de taux très bas et des allègements fiscaux pour réaliser de très bons bénéfices. Comme eux, vous avez certainement le désir de placer de l’argent dans l’immobilier. Mais dans votre situation de locataire, vous vous demandez si un tel investissement est possible. La réponse est bien oui : vous pouvez rester locataire et investir dans l’immobilier. Mais comment s’y prendre ? 

Rassurez-vous, il existe une multitude de placements possibles, quels que soient vos moyens financiers, même les plus modestes. Dans cet article, nous vous donnons quelques pistes à explorer pour rester locataire et investir dans l’immobilier, notamment dans l’ancien. 

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Acquérir sa résidence principale en premier lieu : est-ce toujours judicieux ?

Dans la psychologie commune, lorsqu’il s’agit d’investir pour la première fois dans l’immobilier, l’acquisition d’une résidence principale est la première solution qui apparaît. Cette première possibilité est intéressante, mais n’est pas certainement la meilleure puisque vous pouvez toujours rester locataire et investir dans l’immobilier

En effet, pour devenir propriétaire, il faut au préalable disposer d’un budget financier conséquent.

D’un autre côté, notre époque est celle d’un besoin de mobilité. Les gens ont besoin de bouger, de se déplacer pour diverses raisons, notamment professionnelles. De ce fait, très peu de personnes se permettent le luxe de rester figé dans une ville durant 7 à 10 ans. Pour le faire, il faudrait trouver un travail très stable et être en mesure d’en trouver un autre en cas de licenciement. La possibilité de mobilité devient donc un atout majeur dans l’employabilité aujourd’hui. Alors, faut-il toujours chercher à être coûte que coûte propriétaire d’une résidence principale ? 

Une autre raison qui devrait pousser à rester locataire et investir dans l’immobilier est la structure de la maison. Comment être certain que cette propriété que vous acquérez aujourd’hui sera conforme à vos besoins sur le long terme ? Les besoins humains dans le logement notamment évoluent au fil des ans. Une maison qui correspond à un individu ne sera toujours pas celle qui conviendra à un couple, moins encore à une famille. 

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, plusieurs personnes n’ont vraiment pas intérêt à être propriétaires d’une résidence principale dans l’immédiat. Le contexte économique actuel y contribue aussi fortement. Il est donc préférable sur plusieurs points de rester locataire et investir dans l’immobilier afin de bénéficier des nombreux avantages qui en découlent. 

Pourquoi rester locataire et investir dans l’immobilier ?

Rester locataire et investir dans l’immobilier présente de nombreux avantages. Le premier demeure la possibilité de mobilité. Le propriétaire d’un bien locatif est libre de ses mouvements, ce qui lui donne plus de chance d’évoluer dans ses projets professionnels et personnels. Le sollicite-t-on dans une autre ville, dans une autre région, voire dans un autre pays ? En respectant simplement un préavis, ce dernier peut mettre les voiles et partir sans difficulté. 

À l’inverse, lorsque vous êtes propriétaire d’une résidence principale, la procédure est plus compliquée. Vous devez, pour un besoin de grande mobilité, vous séparer de votre maison. Si vous n’avez pas pu y habiter durant le temps minimum pour compenser, vous vous retrouverez donc en perte. De même, une vente peut se révéler longue et stressante, notamment lorsque les jours de départ pointent. 

En deuxième lieu, investir dans un bien locatif vous donne la possibilité de choisir les immeubles affichant de réels avantages, particulièrement sur le plan foncier. Vous pouvez donc chercher une bonne rentabilité locative, cibler les biens avec une meilleure plus-value sur le temps et enfin, réduire considérablement les impôts. 

Chercher une bonne rentabilité locative, c’est voir le placement le plus profitable d’un point de vue financier, tout le contraire d’une résidence principale qu’on acquiert sur un coup de cœur parfois. Il faudra alors prendre en considération plusieurs éléments (emplacement, taille, achat par lots, etc.), car tous les secteurs ne sont pas idéals.

Pour cibler les biens qui présentent un meilleur potentiel de plus-value, des éléments tels que l’emplacement et la possibilité de revalorisation doivent être déterminants. Le dernier point concerne les impôts. En effet, en décidant de rester locataire et investir dans l’immobilier, vous avez la possibilité de diminuer votre imposition en vous référant à plusieurs leviers, notamment, les dispositifs de défiscalisation. 

Comment rester locataire et investir dans l’immobilier ?

Où investir ? Dans quel secteur placer des fonds pour un retour sur investissement ? Les questions sont tout à fait légitimes. En tant qu’investisseur, vous devez savoir que plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez entre autres faire des placements dans l’immobilier locatif ancien, la défiscalisation immobilière, l’achat de biens spécifiques, etc. Mais choisir l’immobilier locatif ancien présente bien des avantages comme vous pouvez le voir dans la suite cet article. 

Pourquoi investir dans l’ancien ?

Dans l’investissement en immobilier, l’un des meilleurs moyens d’augmenter la rentabilité d’un bien est d’en acquérir des anciens. Lorsqu’on désire rester locataire et investir dans l’immobilier, cette option est l’une des plus envisageables. En effet, les biens anciens sont nombreux et leur acquisition se fait un peu plus facilement. Toutefois, avant de vous faire propriétaire d’un tel bien, vous devez veiller à ce qu’il réponde encore aux normes en vigueur et n’ait pas subi des dégâts que vous ne pouvez plus réparer. Dans le cas échéant, l’acquérir ne vous sera nullement avantageux sauf dans le cadre d’un projet beaucoup plus vaste. 

Il est donc recommandé de se rapprocher des spécialistes en travaux immobiliers pour avoir la certitude du bon état de l’immeuble avant tout achat. Par ailleurs, les biens anciens sont une excellente option pour les personnes qui trouvent du plaisir dans le bricolage. Ils pourront leur servir d’agréable passe-temps. 

Au nombre des travaux à réaliser dans le cadre de la rénovation d’un immeuble ancien, il faut noter la plomberie, l’électricité, la peinture, etc. Lorsque vous parvenez à remettre sur pied un immeuble ancien, vous augmentez sa rentabilité et bénéficiez en outre de la réduction d’impôts et de TVA selon les normes fixées par le dispositif Denormandie. 

Un achat de bien ancien Off-Market : Est-ce avantageux ? 

Le but de l’achat sous marché est de vous faire acquérir un bien immobilier qui ne soit pas encore disponible sur le marché. C’est une très bonne méthode puisque vous rentrez en possession du bien en profitant des taux bas. Pour une personne qui désire rester locataire et investir dans l’immobilier, choisir un achat de bien ancien sous marché présente de réels avantages. Toutefois, pour mieux comprendre comment l’achat sous marché est possible, il faut remonter aux vendeurs. 

En effet, il existe plusieurs types de vendeurs qui désirent se séparer de leur bien pour plusieurs raisons. Par exemple, un héritage dont on ne veut pas garder en souvenir, une maison conjugale après un divorce sont des types de bien qu’on peut retrouver en Off-Market car les propriétaires veulent vendre rapidement. De même, il faut compter les propriétaires immobiliers qui ont déjà amorti leur bien et désirent prendre leur retraite. Bref, un achat Off-Market permet de tomber sur des bonnes affaires et augmenter la rentabilité d’un bien à condition de le prendre au prix bas et avec de bonnes caractéristiques. 

L’emplacement d’un bien ancien : un élément capital

Le but de rester locataire et investir dans l’immobilier est de générer des profits avec son bien. Pour augmenter la rentabilité de ce dernier, le choix de son emplacement est important. En effet, il est prouvé que plus un immeuble est bien placé, plus il rapporte de gain. Le bon emplacement commence donc par le choix de la bonne ville. Une ville habitée par des étudiants et des employés d’usines donne plus d’opportunité et diminue le risque de vacances locatives. 

Par ailleurs, lorsque l’immeuble que vous désirez acquérir se trouve être plus proche des points desservis par les transports en commun, des universités ou encore des usines, sa plus-value monte. Il y a alors de très fortes chances que vous trouviez toujours un locataire. 

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Investissement locatif : quel apport personnel ? 

Pour acquérir un bien immobilier, il n’est pas obligatoire de disposer d’un apport personnel conséquent ou qui couvre toutes les charges. Un apport est indispensable, mais il est conseillé de ne pas y mettre tout son budget. En effet, la contribution personnelle est notamment nécessaire pour obtenir du crédit auprès des institutions. Ces dernières n’accordent donc pas leur confiance à tout le monde. Elles analysent les risques de chaque type de personne ou profil pour déterminer sa capacité à faire face à la gestion patrimoniale du bien. 

En effet, à la base, le taux d’endettement est de 33%. Mais par mesure de prudence, les banques vérifieront presque toujours vos sous de côtés. Si ce que vous disposez en réserve n’est pas conséquent pour supporter vos charges fixes payées, obtenir un crédit sera un peu complexe. Par ailleurs, pour espérer rester locataire et investir dans l’immobilier, le choix d’un immeuble rentable est plus que nécessaire. Une fois encore, les banques établiront votre capacité d’emprunt sur la base du loyer que vous percevrez. À titre indicatif, pour un immeuble rapportant 1000 euros de loyer, seulement 70%, soit 700 euros sont considérés comme gains générés.

Investir dans l’immobilier en étant locataire demande donc quelques efforts personnels. Vous devez aussi présenter des comptes bien tenus, souvent sans découvert bancaire. Une épargne de sécurité sera aussi indispensable pour remédier à toute difficulté, notamment celle des vacances locatives, des travaux de réparation ou encore de loyers non payés. 

Rester locataire et investir dans l’immobilier sans quitter son environnement

Rester locataire et investir dans l’immobilier présente bien d’autres avantages. En effet, vous pouvez décider d’investir dans votre zone géographique, dans votre ville ou région. Le bénéfice d’un placement dans sa localité est la maîtrise du terrain. Il est bien connu qu’un immeuble bien situé est beaucoup plus rentable. 

Résidant donc déjà dans votre ville, vous devez être en mesure de mener des recherches sur la demande locative, sur la démographie, les emplois qui se créent, les prix du loyer, les usines, le nombre d’étudiants, etc. Si vous ne prêtiez pas attention à ces données, c’est donc l’occasion de mener une analyse plus poussée. 

Le choix d’investir dans un immeuble de votre localité vous permet de bâtir un patrimoine progressivement. Tout en étant donc locataire, vous construirez votre empire au fil du temps. Votre présence dans la zone géographique vous permet de suivre par ailleurs son évolution et de nourrir davantage votre ambition. 

En résumé, pour investir dans l’immobilier, il n’est pas obligatoire de posséder une résidence principale. En effet, vous pouvez rester locataire et investir dans l’immobilier. Cette option convient particulièrement aux jeunes qui sont en début de carrière professionnelle. N’ayant pas encore ou pas du tout de charge familiale, ou encore pour des raisons d’employabilité, ils ont la possibilité de choisir un placement dans les biens locatifs afin de diversifier les sources de revenus.

Mais comme dans tout placement, le secteur de la pierre présente ses risques. Pour donc les réduire au minimum, suivre une formation en investissement immobilier peut se révéler très bénéfique.

Conférence : Remplacer Son Salaire Avec l’Immobilier ▶︎▶︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.